Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 04:55

 

 

 

Je voudrai m’en aller par un jour de soleil

Avec un déploiement d’azur pour tout cortège

Et ma dépouille irait sombrer dans le sommeil

Bienfaisant qu’elle aura tant rêver sur la terre

 

Je partirai tranquille et sans remords aucun,

Mes yeux ont tant pleurés qu’ils s’éteindront heureux

De ne plus se brûler à des regards anciens,

Auxquels ils doivent trop de songes douloureux

 

Mon front devient trop lourd pour supporter encore

Sa trop triste pensée et son tourment amer

Mes lèvres on déjà traduit tant de mensonges

Qu’elles se fermeront avides de silence

 

Mes mains ont entouré ton corps de tant de gestes

Attentifs et pieux que tu te montrais las,

Qu’il me semblera doux se ne plus les commettre

Et de ne plus, enfin, m’amoindrir devant toi !

 

Je voudrais te quitter sans même que tu le saches

Que tu ne verras plus ma forme désolée,

Sans te douter pourquoi j’abandonne la tâche

Et comment je m’en suis allée !

 

Et je voudrais pleurer jusqu'à l’ultime larme

Pour que ton œil soit sec et paisible ton front

Je voudrai m’en aller simplement dans un songe

Dont tu serais encore le héros triomphant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans Poèmes fragilité
commenter cet article

commentaires

Danielle 14/10/2014 23:44

Bonsoir Camille
c est triste à mourir il faut quand tu as le cafard écoute de la Musique mets toi dehors respire l air pur qui est un parfum génial tu as un Mari qui t aime j en suis sur je ne le connais pas toi par ton écriture une gentillesse alors tous avons un cafard qui arrive quelque chose qui ne va pas tous ces personnes qui ont perdues dans l inondations plus rein des êtres qui ont aimer etc. et nous .sommes là même avec notre handicap quelques il soit alors laisse le temps faire les choses d accord la vie est faîtes avec des soucis et des joies donc nous n y pouvons rein comme la Nature qui ce déchaîne je t embrasse et bonne soirée et surtout prends soins de toi et de ton Mari Nanou

Camille 15/10/2014 12:45

Merci de ta gentillesse ma Nanou tu a raison de me remettre les pendules à l'heure, Ici il fait grand soleil Alain bouture avec un chapeau sur la tête,les arbres ne perdent pas encore leurs feuilles c'est encore tout vert de l'endroit ou je suis et cela a tellement poussé en 7 ans que l'on ne vois plus les murs, c'est chouette,Il a ramassé une poire de 570grs j'ai pris une photo! plein de bisous ma Nanou mon amie

Nays 14/10/2014 12:17

Bonour camille

mm triste..et beau...

douce journée Camille
bisous tous les deux **

Camille 14/10/2014 12:32

je devais être dans un mauvais jour!! bises à vous deux

flipperine 14/10/2014 11:34

je crois que c'est le souhait de beaucoup d'entre-nous

Camille 14/10/2014 12:16

sans hésiter je dis comme toi!

wolfe 14/10/2014 09:51

Bonjour

Ton texte est empli de douleur! Le choix du départ, on ne le choisit pas. Je pense que si on savais quand et comment on allait partir on ne vivrait pas, de peur de l'ultime départ!

J'avais un peu peur de prendre des anti-inflammatoire car j'ai l'estomac fragile. Heureusement, mon médecin connait mes problèmes d'estomac. Il m'a dit de bien les prendre au milieu du repas car comme cela, le médicament sera bien mélangé. Et oh, miracle, ils ne me donne pas mal à l'estomac et sont très efficace. Plus de la moitié de la douleur est parti en deux prise! Il me reste quand même 4 jours à les prendre!
En plus comme je fais des allergie médicamenteuse et qu'il le sait (par exemple, je suis allergique à presque tout les antibiotiques...), il m'a dit de rester 30 min avec quelqu'un au cas où!
Bisous

Camille 14/10/2014 12:15

mon texte a été écrit dans un moment de cafard! j'ai perdu mes enfants me reste mon mari, tu sais quand on écrit (enfin c'est comme cela pour moi) cela vient tout seul,je n'ai pas l'angoisse de la page blanche,si je n'ai pas les premières phrases dans le cerveau je n'écris pas,et après le reste suit,les mots vont directement du cerveau aux doigts,puisque je connais mon clavier par coeur. donc si j'ai l'âme à l'envers c'est tristounet. bises

jill bill 14/10/2014 08:25

On ne choisit pas l'heure de l'utime départ, mais aux beaux jours cela doit être plur dur qu'en hiver... je pense. Merci Camille, bon mardi, bises

Camille 14/10/2014 12:09

malheureusement sinon je serai déjà partie, alors attendons mais sans souffrir longtemps
bisous

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact