Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2015 7 26 /07 /juillet /2015 14:20
                             UN SOIR DE JUILLET

Voici le temps de la lumière

notre blé sera mûr demain

au moulin chante la meunière

c'est la promesse du bon pain

c'est juillet et ses jours de fête

en tapis blancs de liserons

c'est ce que la grive répète

dans l'ombre éparse des buissons

de son chant le pinson habille

le grand chêne majestueux

c'est du bonheur quand ils babille

je sens en moi mon coeur joyeux

ainsi l'âme ressent les choses

c'est l'heure du recueillement

l'été qui fait fleurir les roses

on est serein infiniment

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans poèmes que j'aime
commenter cet article

commentaires

Danielle 27/07/2015 17:13

Bonjour Camille
c est une splendide histoire entres l humain et les 4 pattes je connais mais j ai les larmes aux yeux en lisant merci à toi et je te souhaite une excellente journée à vous deux prenez soins de vous Amitiés Danou

Camille 31/07/2015 14:35

merci à toi bonne fin de semaine

Danielle 27/07/2015 17:09

Bonjour Camille
c est ma

Rebecca G. 27/07/2015 15:40

Très joli poème. Quand j'étais petite, le mois de juillet, c'était aussi pour moi la campagne, les champs de blé, les forêts et les oiseaux aux réveil (ce qui changeait des bruits de voitures...)^^ Bisous.

Rebecca G. 29/07/2015 12:55

Lol! Moi, pas aussi courageuse! Je les prenais des mains de la fermière... ;) Bisous

Camille 29/07/2015 12:39

Ma mission le matin après les petit déjeuner c'était d’Aller chercher les oeufs il fallait quelques fois passer la main sous les poules au début j'avais la trouille tu coup de bec!
bises

Rebecca G. 28/07/2015 18:28

Le pot en fer (ou allu?) qu'il fallait apporter à la laiterie, j'ai aussi connu!! Et j'avais l'honneur de porter le pot - mais à l'aller, seulement! On allait aussi chercher des œufs chez la voisine, pris directement du poulailler... Mmmm!!! :)

Camille 28/07/2015 14:06

A mon époque il n'y avait pas de voiture, et que la fermière nous emmenait traire les vaches en plein champs c'est avec les bidons de lait de nous partions et nous buvions au pis de la vache avec comme goûter un grand tartine bien beurrée de beurre bien jaune, hum que de souvenirs
plein de bisous

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact