Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 12:08
A toutes les femmes battues

A travers moi tu as tout assouvi, mais tu m'as tout pris,
Non aucune rancœur, même si ce fut l'ho
rreur.

Pas une minute tu ne me laissais pour respirer
et encore moins une autre pour me s
auver.

Durant toutes ces années, je fus ton pion,

Toujours à ta disposition à ton image je devais avancer !
De ma liberté tu m'avais privée à cause de ma sponta
néité.

Délicatesse n’était pas ta devise,

mais tu n’as jamais voulu que l'on se divise !
Chaque jour d'avantage, tu m'accablais et je devais pard
onner.

Je ne fus que ton pantin, et jamais je n’ai eu le temps de souffler.
La perfection, je ne l'étais
point,

mais qui aurait pu vous supporter toi,

Tes pieds et tes poings !

Combien de pardons t’ai-je accordés ?
De toute façon, je n'avais que le choix de marcher au son de ton v
iolon.

J’étais une poupée de chiffon, tu ne savais qu’hurler sur tous les tons !
Moi qui n'était que douceur, j’étais devenu ton souffre do
uleur.

Devenue maître en l’art de cacher les marques, ma honte et mes douleurs !

Si ma vie fut un calvaire jamais mes ailes, ne te furent infidèles.
Ma raison, n’étais devenue que dérision, mon corps ton exutoire.
Très vite dans la fuite j’ai fermé ces cinq ans
de terreur.

Ton seul but était de me dominer jamais tu n'as réussi à de changer !

A quoi bon t'en vouloir ?
Pourtant j’en aurai le pouvoir, toutes ces années ma vie n’a été qu’un carnage.
A quoi bon ressasser ce temps trépassé? Je fais ce que je peux pour
tout effacer

Pas ou peu de bons souvenirs à part 2 tes fils qui m’ont aidé à tenir.

Pas de vengeance inassouvie, il me reste l'avenir qui déjà m’a sourit.
Avec Alain à petits pas je me reconstruis, et je sais que dans mon nouvea
u nid,

Mon esprit, est en paix et, ceci pour reste de ma vie.

16 décembre 2002

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

commentaires

cmaterre Arc-en-ciel 18/06/2016 18:49

Bonsoir Camille,
C'est un terrible calvaire que celui-ci. Une grande solitude aussi.
Ce texte est courageux. Félicitations !
Très bonne soirée.
Amitiés,
Martine

Camille 19/06/2016 13:39

oui une grande incompréhension car ma mère le savait , elle a raconté des choses à Alain dont je n'avais qu'un vague souvenir,Alain était vert de colère, il m'a dit: je comprend pourquoi on ne remonte jamais dans le pas de calais
merci pour être venue

LADY MARIANNE 18/06/2016 17:30

ta maman laissait faire-
personne pour t'aider-
quelle vie ! quelle horreur !! que de cauchemars---
tu en reparle ça ne te fait pas du mal ?
gros bisous- quel courage- je n'aurais pas pu-

Camille 19/06/2016 13:44

oui ma maman la première fois elle m'a dit: fait un enfant cela va le calmer, mais rien du tout au deuxième non plus, et quand j'ai réussi à nous sécuriser (car il avait tenue François bébé au dessus de la rampe d'escalier dans le vide): si tu me quittes je le lâche! drôle de père en vérité et quand j'ai averti du décès des garçons les lettres sont revenues alors que je sais par son beau frère (un ancien copain) qu'il habite bien là! oui je fais encore des cauchemars mais moins souvent cette nuit j'en ai fait un gratiné ! Alain me réveille doucement, et cela coupe le cauchemar! mon Alain il llit au fond de mes yeux et sais quand je vais mal et que je ne dis rien
bisous ma Lydie et toi comment cela va tes douleurs ? c'est toujours moi, jamais toi!

nays 18/06/2016 15:29

bonjour Camille
terrible ce que tu écris quelle souffrance, quel sinistre et lâche individu pour s'en prendre a une femme
Alain est là auprès de toi

bisous Camille **

Camille 18/06/2016 17:29

je n'en suis pas toujours remise, et encore cette nuit j'ai eu un cauchemar Alain a du me calmer! Plus de 30 ans après cela reviens surtout depuis le départ des garçons
Merci à toi bisous

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact