Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 09:30
le fondateur des ballets russes. Regardez le film superbe!!!

Serge Diaghilev, fondateur des Ballets russes et impresario de ballet de renommée, s’éprit de l’un de ses danseurs, et pas des moindres, Vaslav Nijinski, qui lui-même avait une liaison avec un riche aristocrate. Lorsque les deux tourtereaux se marièrent, Diaghilev démit de ses fonctions son danseur fétiche. Nijinski reviendra des années plus tard aux Ballets russes mais leur vieille amitié est définitivement brisée. Il sombre alors peu à peu dans la folie jusqu’à ne plus reconnaître son vieil amant.

A l’Homme

Je ne peux pas te nommer, car on ne peut pas te nommer. Je ne t’écris pas à la hâte, car je ne veux pas que tu croies que je suis nerveux. Je ne suis pas un homme nerveux. Je sais écrire calmement. J’aime écrire. Je n’aime pas écrire de belles phrases. Je n’ai pas appris à écrire de belles phrases. Je veux écrire la pensée. J’ai besoin de la pensée. Je n’ai pas peur de toi. Je sais que tu me détestes. Je t’aime comme on aime un être humain. Je ne veux pas travailler avec toi. Je veux te dire une chose. Je travaille beaucoup. Je ne suis pas mort. Je vis. Dieu vit en moi. Je vis en Dieu. Dieu vit en moi.

Je travaille beaucoup la danse. Ma danse progresse. J’écris bien, mais je ne sais pas écrire de belles phrases. Tu aimes les belles phrases. Je n’aime pas les belles phrases. Tu formes des troupes. Je ne forme pas de troupes. Je ne suis pas un cadavre. Je suis un homme vivant. Tu es un homme mort, car tes buts sont morts.

Je ne t’ai pas appelé ami, car je sais que tu es mon ennemi.

Je ne suis pas ton ennemi. L’ennemi n’est pas Dieu. Dieu n’est pas un ennemi. Les ennemis recherchent la mort, je recherche la vie. J’ai de l’amour. Tu as de la méchanceté. Je ne suis pas une bête féroce. Tu es une bête féroce. Les bêtes féroces n’aiment pas les gens. J’aime les gens.

Dostoïevski aimait les gens. Je ne suis pas un idiot. Je suis un homme. L’Idiot de Dostoïevski est un homme. Je suis un idiot. Dostoïevski est un idiot. Tu croyais que j’étais bête. Je croyais que tu étais bête. Nous croyions que nous étions bêtes. Je ne veux pas conjuguer. Je n’aime pas les conjugaisons. Tu aimes qu’on s’incline devant toi. J’aime qu’on s’incline devant moi. Tu injuries ceux qui s’inclinent. J’aime ceux qui s’inclinent. J’attire les inclinations. Tu fais peur aux inclinations. […]

Je ne veux pas de ton sourire, car il sent la mort. Je ne suis pas la mort, et je ne souris pas. Je n’écris pas pour me moquer. J’écris pour pleurer. Je suis un homme avec du sentiment et de la raison. Tu es un homme avec de l’intelligence, mais sans sentiment. Ton sentiment est mauvais. Mon sentiment est bon.

Tu veux me perdre. Je veux te sauver. Je t’aime. Tu ne m’aimes pas. Je te veux du bien. Tu me veux du mal. Je connais tes astuces. Je faisais semblant d’être nerveux. Je faisais semblant d’être bête. Je n’étais pas un gamin. J’étais Dieu. Je suis Dieu en toi. Tu es une bête, et je suis l’amour. Tu n’aimes pas ceux-là maintenant. J’aime ceux-là et tous maintenant. Ne pense pas, n’écoute pas. Je ne suis pas à toi. Tu n’es pas à moi. Je t’aime maintenant. Je t’aime toujours. Je suis à toi. Je suis à moi. Tu es à moi. J’aime te conjuguer.

Je suis à toi. Je suis à moi.

[…]J'ai retiré les phrases très sexuelles(Camille)

Tu es en moi, et je suis en toi.

Tu es à moi, et je suis à toi.

Tu es celui qui veut la mort

Tu es celui qui aime la mort

J’aime l’amour l’amour.

Je suis amour, et tu es mort

Tu as peur de la mort, de la mort

Tu es mort, et je suis sang.

Ton sang nest pas amour.

Je t’aime, toi, toi.

Je ne suis pas sang, je suis esprit

Je suis sang et esprit en toi.

Je suis amour, je suis amour.

Tu ne veux pas vivre avec moi.

Je te veux du bien.

Tu es à moi, tu es à moi.

Je suis à toi, je suis à toi.

J’aime écrire avec une plume,

J’écris, j’écris.

Toi, tu n’écris pas tu dépêches

Tu es une dépêche je suis une lettre.

Tu es machine je suis amour

Je suis machine je suis amour. […]

Je veux t’écrire beaucoup, mais je ne veux pas travailler avec toi, car tes buts sont autres. Je sais que tu sais faire semblant. Je n’aime pas les faux-semblants. J’aime les faux-semblants, quand l’homme veut du bien. Tu es un homme méchant. Tu n’es pas un tsar. Et moi je suis un tsar. Tu n’es pas mon tsar, et moi je suis ton tsar. Tu me veux du mal. Je ne te veux pas de mal. Tu es méchant, et moi je te berce. Dodo, dodo, dodo, dodo. Dors paisiblement, dodo, dodo. Dodo. Dodo. Dodo

Vaslav Nijinski

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

commentaires

cmaterre Arc-en-ciel 30/08/2016 21:00

Superbes texte et vidéo ! Un régal !

Françoise SIBILLE 31/08/2016 11:18

Merci je suis heureuse de voir que malgré le temps il n'est pas oublié
bonne journée

viens 25/08/2016 16:29

Bonjour Camille,
J'aime beaucoup la culture russe.
Merci

Camille 29/08/2016 13:14

j'ai également une collection d'oeuf que le Tsar faisait faire pour son épouse chez Fragonard
un rêve la chambre d'ambre!, je ne pourrais jamais, clouée que je suis dans ma méridienne la journée au salon et le soir dans mon lit médicalisé.
bonne journée

viens 28/08/2016 12:27

J'ai même un petit rêve "secret", c'est d'aller voir la chambre d'ambre, qui se trouve, je crois à St Pettersboug...
Bon dimanche!.

Camille 28/08/2016 11:16

et moi donc, j'ai tout ce qui est Russe, j'ai lu beaucoup de livre de la révolution d'octobre, et des écrivains en captivité, mais j'aime surtout les chant et monuments
merci de ta visite
bon dimanche

nays 25/08/2016 12:07

superbe Camille
j'adore
j'ai vu le Sacre du Printemps mais de Béjart sublime aussi
bisous et douce journée ☺

Camille 25/08/2016 12:24

c'est vraiment beau et épatant comme ils se soulèvent avec légéreté
bonne journée à toi
bisous

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact