Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 12:27

Journal d'une terrienne : 28/08/2016

Je viens de rentrer d'un séjour en Espagne, où je n'ai allumé ni téléviseur, ni ordinateur, ni tablette et où je n'ai utilisé mon téléphone que de manière homéopathique pour prendre et donner des nouvelles à mes proches. L'extase totale ! La liberté ! L'impression de pouvoir enfin apprécier à leur juste valeur les bienfaits de l'instant.

Il me semble que les médias ont pris une place démesurée dans la vie des gens. Ils s'insinuent partout, ces médias. Ils créent des polémiques sur tout et n'importe quoi, amplifient le moindre ragot de bas étage, alimentent les haines, comme on entretient un feu en soufflant sur les tisons. Ils font de la vie un grand champ de bataille, avant même que la bataille n'ait eu lieu. Leur mobile ? Faire de l'audience. Uniquement. Faire de l'audience. Rien d'autre. Peu importe le fond quand la forme rapporte autant ! On oublie l'humain. On oublie les sentiments. On oublie l'honneur. On oublie la pudeur. Ce qui compte, c'est l'argent qu'un scoop bien sanglant va pouvoir rapporter. Et cela fonctionne tellement bien que certains politiques aux réflexes moyenâgeux en profitent pour surfer sur la peur médiatisée pour rallier sur les ondes tous ceux qui partagent leurs idées. Ils y tiennent des propos racistes et appellent tranquillement au rejet et à la discrimination. Ceci en toute impunité !

Comme dirait la chanson de Francis Cabrel : "Est-ce que ce monde est sérieux ?"

Chère terre, tu dois te dire que la race humaine est la pire de toutes". Moi qui n'ai pas connu les atrocités de la dernière guerre, tu vois, je me dis que c'est à cause de personnages comme ceux-là qu'il est arrivé ce qui est arrivé. C'est la haine des uns, la cupidité des autres et la tiédeur des anonymes qui ont engendré l'horreur. La pire horreur de toute l'histoire. Bien que n'ayant pas connu cela, tu vois, je ressens en moi tout le malheur de cette période noire. Comme d'autres que moi la ressentent. Car cette souffrance est gravée par le sang dans la mémoire collective. Celle du passé, celle du présent et celle du futur. C'est quelque-chose qui ne pourra jamais disparaître. Car en vérité, toute souffrance d'un seul être atteint tous les autres, d'une manière ou d'une autre. Sans considération de lieu, de couleur de peau, d'appartenance sociale ou religieuse, et de temps.

Bien sûr, cette attitude d'irrespect total pour le genre humain, de la part de personnes censées représenter le peuple et le diriger de façon humaine et intelligente me révolte au plus haut point. Mais en même temps, je veux miser sur l'intelligence de ce peuple qui sait, lui, où se trouve la vérité. Ce peuple qui n'a pas plus envie que moi de se déshonorer comme certains se sont déshonorés lors de la dernière grande guerre. Ce peuple qui croit à l'amour entre les peuples.

Je rêve d'un monde où les médias oublieraient un peu l'aspect financier de leur profession pour s'attacher à faire grandir l'esprit d'humanité, en devenant des guides éclairés pour la paix entre les peuples. Ce qui couperait immédiatement l'herbe sous le pied des vautours prêts à fondre sur leurs proies agonisantes, victimes de la vindicte populaire.

Ce serait là une croisade bien inoffensive mais terriblement efficace. Sans le sang et les larmes, et avec pour seules armes, les mots de paix, de justice, de fraternité et d'égalité. Une croisade menée par des sortes de chevaliers des temps modernes, quoi.

Je rêve d'un monde où la justice porterait bien son nom en ne laissant personne se déshonorer et tenter d'en entraîner d'autres dans leur déshonneur. Je rêve d'une justice encore capable de faire appliquer cette vérité qui semble avoir atterri au fond des oubliettes : le racisme n'est pas une opinion, c'est un délit. Et un délit doit être puni. Quelque soit la personne qui l'a commis. Faute de quoi, justice n'est plus justice.

Est-ce là trop demander ? Est-ce là un rêve trop utopique ? Dites-moi, chers amis terriens, que je ne suis pas la seule à rêver...

Martine

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

commentaires

cmaterre Arc-en-ciel 30/08/2016 20:53

Merci, Camille :).

Françoise SIBILLE 31/08/2016 11:19

pas de quoi ce fut un plaisir

Bernieshoot 30/08/2016 15:22

un monde sans média .. serait-ce le paradis ?

Françoise SIBILLE 30/08/2016 15:28

je viens de revoir mon texte des horribles fautes! pardonnes moi je suis envahie de douleurs

Françoise SIBILLE 30/08/2016 15:26

avant nous faisons comment ? le journal, uniquement le journal, il n'y avait pas ces images atroces qui personnellement me font mal et cauchemarder!
les journalistes font de l'audience sans panser que des enfants peuvent regarder et même des adultes!
L'info c'est bien mais édulcorée!

LADY MARIANNE 30/08/2016 14:57

c'est un super billet, je l'ai lu hier !!
merci du partage Camille-
Bisous-

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact