Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 12:39
Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

 

Tu contemples le fruit de tes nobles conquêtes,

En pensant "Je suis fort, oui, j'ai bien travaillé."

Tu t'es bien enrichi et pourtant tu t'entêtes

Et tu sèmes la mort, sans arrêt, sans regret.

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Tu crois pouvoir mentir aux peuples pacifistes

Qui servent d'alibis au désir de puissance.

Pour bâtir un empire au goût de sacrifice,

Tu dis que c'est le prix de notre subsistance.

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Tu veux asseoir la paix, par les autres bafouée,

Et puis nous garantir justice, égalité,

Pour que flotte à jamais le drapeau Liberté,

Dans le ciel sans désir de nos jours endeuillés.

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Pendant que tu t'escrimes à vouloir nous convaincre,

En arrosant de larmes un fleuve desséché,

Les peuples se déciment, aux seuls motifs de vaincre,

Par le sang et les armes, un nouveau sol gagner.

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

  

Et pendant tout ce temps que tu perds en batailles,

Tout autour de la terre, au feu abandonnée,

Le blond désert s'étend, asséchant les entrailles

De ce pauvre univers par Mammon malmené.

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Les poissons de la mer, asphyxiés par l'amer

De tes barils de fiel et de tes noirs poisons,

Cherchent en vain les mystères et motifs de l'affaire...

Hélas...  même le ciel n'en connaît la raison...

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Que deviendront les ours cherchant une banquise,

Que tu as laissé fondre et que tu nies encore,

Quand pour remplir ta bourse et pour doubler ta mise,

Tu parles de refondre et de forer encore...

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Que feront les oiseaux quand, perdus dans le ciel,

Ils ne trouveront plus une île où se poser ?

N'entends-tu pas l'écho de leurs cris en sommeil,

En leur âme éperdue pleurant le temps passé ?

 

Homme, jusqu'où iras-tu ?

 

Quand tous les champs de blé seront empoisonnés,

Quand les sources d'eau pure auront un goût de mort,

Quand l'air sera vicié, les forêts asphyxiées,

Où sera la nature ? Homme, que feras-tu encore ?

 

Homme, jusqu'où iras-tu... 

 

 M

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

commentaires

LADY MARIANNE 28/11/2016 20:20

l'homme va a sa perte--- quand il n'y aura plus d'abeille on dit que ce sera la fin-
c'est un cercle et si un chainon vient à manquer-----
Bisous ma Camille-
c'est qui M ? c'est toi !!

Camille 29/11/2016 13:29

non c'est Martine !
oui il est très beau son texte c'est pour cela que je l'ai pris avec son accord bien entendu, il colle parfaitement à la situation actuelle dans le monde
bonne journée
bises

nays 28/11/2016 18:21

un très beau texte Camille hélàs plein de vérités jusqu'où ira t'il ????

douce soirée
bisous ☺☺

Camille 29/11/2016 13:30

comme tu l'cris, plein de vérité, ce texte est d'arc en ciel Martine!
bises

Evy 28/11/2016 13:07

Beau tes mots passe une douce journée bisous

Camille 29/11/2016 13:31

c'est notre époque qui est en ruine et cela va continuer, nous ne le verrons pas mais les arrières oui malheureusement et nous avec 4 arrières petites filles je me demande qu'elle vie leur est préparée
merci de ta venue bises

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact