Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 03:24

 

 

6133300656_d41dac6533.jpg

 



C'était le mois de Mai,

De Marie et des roses,

Quand Dieu vint doucement cueillir ton âme fleur.

Mais nous t'aimions si fort sur tes paupières closes 

Que tu nous as laissé tout l'amour de ton coeur.

Toi qui fus pour les tiens la force et la tendresse,

Qui savait me comprendre et m'aider tour à tour,

En silence en secret, c'était notre secret.

 

Puisque tu viens d'emporter mon reste de jeunesse

Pourrais-tu me léguer ton courage en retour?

Tu vis plus que jamais au sein de ma mémoire,

Tes derniers mots hier me seront éternels

 

Jamais tu ne reviendras tailler dans mon jardin

Les fleurs et arbres que tu as tant aimés.

J'ai tellement de mal à te laisser partir.


Promet-moi en quittant ce monde dérisoire

De préparer pour nous un petit coin de ciel

Promet dis; j'ai tellement besoin d'y croire.


Il y a déjà 26 ans que j'ai écrit ce petit poème

Il me semble tellement d'actualité. 

Tu me manques tant mon papa soleil.


Tu as 101 ans aujourd'hui

cela fait 34 ans que tu sommeilles

pourtant tu sais, la nature qui s'éveille

t'attends comme toujours pour allumer le soleil

Ta Fille Camille

26,03,2013

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans Poèmes fragilité
commenter cet article

commentaires

BLADY MARIANNE 26/03/2013 21:14


A L EPOQUE ON N OSAIT PAS DIRE NON


DE NOS JOURS MEME DANS LE SFILMS -LES PUBS- ON VOIT DES FUTURS MARIES DIRE NON !


PAS FACILE QUAND TOUT EST PREPARE-


IL FAUT ENTERRER CE MAUVAIS SOUVENIR- TU AS TOURNE LA PAGE-

Camille 27/03/2013 13:10



oui et malgré que je sois clouée dans la faible possibilité de me déplacer je sui sheureuse, mmon mari est toujours dispo pour m'écouter et cela c'est très important pour toute personne
malade il faut un soutien


bisous mon amie



flipperine 26/03/2013 12:12


je crois que ses parents ont ne peut les oublier surtout si on a partagé des moments formdables avec eux

Camille 26/03/2013 13:01



moi c'est mon pére, ma mére m'avais eu sans me vouloir et elle me le faisait payer, et surtout ne rien dire à papa car il était malade il ne faillait pas le contrarier, si tu savais comme
je regrette encore de ne pas lui avoir dit non quand la l'entrée de la cathédrale il m'a demandé: Alors la rande on y va ? mon mari m'avait battu la veille nous n'étions pas encore mariès que
déjà il me battait et quand je l'ai dit à ma mére  elle m'a dit tous les invités sont arrivés tu te marie et elle m'a poussée dehors vers la DS qui m'attendait la porte ouverte pour le
mariage civile. Je n'étais qu'u petite fille à 20 ans, je ne connaissait rien à la vie, je quittait un enfer pour un autre, et chut on ne dis rien,et après on s'étonne que je sois tromatisée à
vie! 


Ici grand soleil, chez toi aussi j'espère



Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact