Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 14:05

 

esclavage

 

L'esclavage , n'est pas qu'une question de couleur :

"On l’ignore totalement : au 16e siècle, les esclaves blancs étaient razziés par les Arabes musulmans . De 1530 à 1780, quelque 1 250 000 chrétiens blancs furent réduits à l’esclavage dans les actuelles Algérie et Lybie, ainsi que sur la Méditerranée. 
Les principaux bourreaux des Blancs furent les Arabes mahométans. Ainsi, entre 1492 et 1830, environ deux millions d’Européens chrétiens furent réduits en esclavage par les Arabes dans toute l’Afrique du nord, et il n’en reste aucun survivant. Le traitement infligé aux esclaves par les Arabes ne leur laissait guère plus de 7 ans d’espérance de vie (un peu plus pour les femmes, tant qu’elles pouvaient assouvir les besoins sexuels des mâles).
La traite des Blancs passait par la Méditerranée, suite à des razzias ou à des attaques maritimes de pirates. Des villages entiers du sud de l’Italie, de l’Espagne, de France, du Portugal, de la Grèce et même de l’Angleterre et de l’Irlande furent ainsi enlevés, provoquant le dépeuplement de régions entières. " 
Source Wikipedia : 
" La traite orientale 
utilisait les voies commerciales des empires arabe puis ottoman : traversée du Sahara, de la Méditerranée, de la mer Noire, de la mer Rouge. Elle approvisionnait leurs principaux marchés aux esclaves, dans les grandes villes d'Afrique du Nord et de la péninsule arabique, puis de Turquie.

Au Moyen Âge, une partie des esclaves terminaient leurs périples en Europe méridionale, en partie sous contrôle musulman : la péninsule ibérique avec l'Al-Andalus jusqu'au XVe siècle, la Sicile jusqu'au XIe siècle, les Balkans à compter du milieu du XIVe siècle avec les Ottomans.

La traite d'esclaves noirs vers l'Europe méridionale se poursuivit après la Reconquista espagnole, surtout vers la Sicile et les royaumes de la couronne d'Aragon. Après le Moyen Âge, quelques esclaves noirs arrivèrent jusqu'en Russie via l'Empire ottoman qui contrôlait la quasi-totalité du pourtour de la mer Noire .

Contrairement à une idée reçue, la traite orientale ne touchait pas davantage les femmes que les hommes et n'était pas particulièrement à finalité sexuelle. Elle fournissait une main-d'œuvre servile employée à des travaux domestiques et de services (employés de maison, tâches d'entretien des palais et des infrastructures et activités sexuelles : harem, concubines, prostitution, eunuques), mais également dans l'agriculture, l'artisanat et l'extraction minière ou le métier des armes.

La traite orientale a été la plus longue et la plus régulière des trois traites, ce qui explique qu'elle ait globalement été la plus importante en nombre d'individus asservis : 17 millions de noirs selon l'historien Olivier Pétré-Grenouilleau, du VIIe siècle à 1920 .
La traite occidentale des Noirs vers les Amériques a approché les 12 millions avec 10 à 20 % de mortalité durant le trajet . 
L'esclavagisme oriental ne se limitait pas aux populations noires. D'autres groupes ethniques en étaient aussi victimes, notamment des Européens, mais dans des proportions bien moindres. Elle prélevait des populations venant des steppes turques d'Asie centrale et de l'Europe slave et suscita des razzias dans le monde chrétien (Sud de l'Europe, Empire byzantin).

Par ailleurs, des inscriptions javanaises et des textes arabes montrent qu'aux IXe et Xe siècles, l'Indonésie entretenait des échanges commerciaux avec l'océan Indien et la côte est de l'Afrique. Les inscriptions parlent d'esclaves jenggi, c'est-à-dire « zengi », employés à Java ou offerts à la cour de Chine. En arabe, Zeng ou Zenj désigne à l'époque les habitants de la côte Est de l'Afrique . " 

Il faut aussi savoir, que la traite des esclaves existe aussi à l'interieur des peuples Africains, et est encore pratiquée à certains endroits et sur un siècle ou deux, peut aussi s'estimer à une dizaine de millions . 
L'empire Chinois a aussi fait ses esclaves par millions en Asie .

Et de source personnelle, je peux vous dire que j'en ai connus, bien traités comme des personnes de la famille mais c'était des enfants en sunombre et on les vendait a une famille riche sans restriction de couleurs. Au début j'étais choquée mais quand j'ai vu comment étaient traitées les 2 esclaves, il n'y av ait pas de différences avec les enfants de la maison sauf qu'elles faisait des travaux pas trop lourd car c'était encore des ados
 

Camille

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans INFOS TOUS AZIMUTS
commenter cet article

commentaires

Corine Caporlan 04/06/2012 20:32


Bonjour Camille,


J'avais commencé un commentaire sous la photo de ton fils (sous la publication : "ma bataille contre la maladie pendant 20 ans") puis j'ai abandonné cette fois, à 1000 lieux de l'indifférence
mais parce que j'ai pensé que mes propos sonneraient creux.


Cette fois, j'ai remarqué à quel point vous vous ressembliez physiquement. Je n'avais pas regardé cela. 


Je "connais" moins le second qui est parti si récemment....


Je t'embrasse bien fort et je comprends ce long sommeil qui a été bien nécessaire et permet de lutter.


 

Camille 08/06/2012 14:54



bisoous ma coco je ne sais quoi dire!






Corine Caporlan 02/06/2012 01:01


Bonsoir Camille, 


L'Homme a vraiment souvent "besoin" de mettre son talon sur le front de ses semblables.


Ca attriste toujours...


 


Je te fais de gros bisous et MERCI pour la carte !


 


 

Camille 03/06/2012 10:13



MERCI A TOI D ËTRE LA EN CE JOUR OU MON COEUR SAIGNE. J'ai fait un poème poour les mamans du  monde, à toi mon amie je ne te sonhaite pas bonne fête, mais beaucoup d'amour autour de
toi


bisous pleins



flipperine 31/05/2012 18:02


et il y a des endroits où cela existe tjs hélas

Camille 01/06/2012 16:46



Oui et même en FRANCE!



Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact