Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 02:00
 

 

*~*~*LA PERTE D'UN ENFANT!*~*~*

Perdre un enfant, cela ne s'oubli jamais.


On a beau en avoir d'autres, ou encore se préparer à en avoir d'autres, cet enfant que l'on a perdu demeurera toujours dans nos tripes.
Ah les gens ont beau nous dire: Reviens en, il y a de cela si longtemps qu'il ou qu'elle est décédée, trouves toi quelque chose à faire, bouge, trouve toi une vie, fait quelque chose, il ou elle ne reviendra plus ne l'attend plus.
Comme c'est cruel de dire cela à une maman qui a perdu un enfant, peut importe que se soit hier ou il y a 30ans, qu'elle l'a perdu, un enfant c'est notre chaire, c'est notre corps qui crie , hurle, notre douleur.

Peut être que l'on peut continuer à vivre après un certain temps, mais jamais jamais on ne pourra oublier cet être si près de nous en tout, si parfait, que l'on aime tant et que le destin a décidé de venir nous enlever.
Je me surprends toujours lorsque l'on ma parle d'un enfant disparu, d'avoir les yeux pleins d'eaux, car je me souviens la perte du mien, mais devant un si grand départ je me dois d'être forte pour la personne qui me parle en pleurant à chaudes larmes de la perte de sa fille morte d'un cancer au cerveau, ou de cette autre ou le fils a patiner sur une marre et le trou c'est créé et personne n'a été là pour aller le chercher.

Devons nous nous dire que si il n'y avait personne pour le repêcher c'était que Dieu le voulait près de lui. Ou encore si elle a eu un cancer si douloureux, c'était pour nous faire grandir.
Nous devenons enragées devant ce Dieu qui nous enlève notre chaire, nous devenons déchaînées devant ceux et celles qui ne comprendront jamais ce qu'est la perte d'un enfant, qu'il soit tout petit ou âgé, il en demeure pas moins notre enfant.

Cet enfant que l'on a pris le temps d'aimer, de cajoler, de jouer avec, de le bécoter, de lui faire faire ses premiers pas, de lui faire nos recommandations, sois prudent(e) , ne rentre pas trop tard. 
Rien à faire, la nouvelle tombe, il ou elle est décédé(e) , je vous présente mes sympathies , nous n'avons rien pût faire pour le sauver.
Non, non non , je ne veux plus jamais entendre ces mots si durs, si froids, si impersonnels, si dénué de sens, cela ne peut pas être vrai, il , elle ne peut pas être parti(e) ainsi sans m'avoir dit au revoir comment ce fait il que je n'ai rien sentie une maman c'est aussi cela non? Elle est sensée ressentir si un de ses poussins ne va pas?
Ne me dites plus jamais que mon bébé est mort, ne me dites pas ces mots, mon coeur va éclater tant il bat à toute vitesse, ma tête va sauter tant tout se bouscule dans ma tête, je ne peux plus penser, je ne peux plus rire, je ne peux plus vivre moi, sans mon enfant.
Non je ne suis pas égoïste, même si j'en ai d'autres, celui là ne reviendra jamais plus, pour l'amour du ciel, Dieu en haut, donnez moi un peu de temps encore avec lui, mon enfant mon tout petit, à moi, s.v.p. ne me laissez pas avec cette douleur insoutenable, s.v.p Dieu, le tout puissant, ramenez le moi, faites que ce ne soit qu'un mauvais rêve.

Et puis le temps passe, les gens nous disent: Il est mieux là où il est, tu as maintenant un ange qui veille sur toi. 
Je n'entend rien, je ne veux rien entendre, je ne veux simplement que demeurer seule avec moi -même et ses photos de mon enfant disparu pour toujours de ma vie, mais jamais jamais il ne disparaîtra de mon coeur.


Une mère, n'oublie jamais un enfant perdu, elle ne le peut pas, car elle l'a porté, elle l'a vue venir au monde, elle l'a tenu dans ses bras, a entendu son premier cri, elle l'a aimé de toutes ses forces, et jamais une maman n'oubliera cet enfant que Dieu est venu chercher. Il est peut être devenu ange, il a peut être des missions, mais je sais que parfois je sens encore un câlin tout doux sur ma joue et je sais que c'est mon enfant qui est passé me dire bonjour maman, je suis là, je t'aime.


                                                 Plume!
                                                 Novembre 2012

 moi aussi je sens parfois des frolement et je sais que l'un des deux est là merci plume

Camille

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans poèmes que j'aime
commenter cet article

commentaires

flipperine 21/03/2013 14:27


rien ne peut remplacer un enfant même un autre si on a la chance d'en avoir un qui va suivre un enfant c'est une partie de notre corps c'est une vie et les paroles ne remplaceront jamais cet
enfant il sera tjs dans notre coeur

Camille 22/03/2013 16:01



ils sont tous deux dans mon coeur et pas de différence, nous avons vécu trop de choses à trois dans notre cocoon que je ne peux les oublier mesgrands géants, comme disait mon François
quand il n'était qu'un enfant



BLADY MARIANNE 21/03/2013 10:38


OUI JE CROIS A CES PRESENCES


SURTOUT ENVERS UNE MERE ET SON ENFANT-


C EST SI FORT-  CA NE PEUX DISPARAITRE !


BON JEUDI CAMILLE - ICI SOLEIL OUF

Camille 21/03/2013 13:14



mes enfants , sont souvent à mes côtés croie qui veux mais je le sais bises bonne journée ici solei mais mistral par rafale bon pour faire sécher le linge!






Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact