Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 07:57

 

 

 

 

Photo François

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui je me suis éveillée d’un long sommeil

Cela faisait quatre mois que je dormais !

Tout à coup j’ai réalisé que mon fils était mort !

Il est parti, fini, je ne le reverrais plus !

 

Jamais plus il ne téléphonera au moment où Alain fait sa sieste

Jamais plus il me téléphonera pour me dire qu’il m’adore

Jamais plus il me posera la main dans le dos

en se penchant vers moi :

Tu es bien, ça va ? Tu es contente que je sois venu ?

Jamais plus il me donnera des marques de son amour pour moi.
J’ai envie de hurler d’horreur, aucun son ne sort de mes lèvres,

Ma voix est cassée, j’ai déjà tellement crié !

J’ai envie de laisser couler mes larmes de détresse

Mais j’ai déjà tellement pleuré que le puits est tari.

J’ai beau me demander pourquoi ? Je connais la réponse

Depuis 20 ans déjà mais je n’y croyais pas.

Alors, ais je donc crié, hurlé, pleuré ? Je ne m’en souviens plus !

J’étais ou pendant tout ce temps ?

Sans savoir que je n’avais plus d’enfant !

Prend moi encore une fois une toute petite fois dans tes bras

Tu es tellement grand que malgré ma grande taille ma tête repose sur ta poitrine

Caresses moi les cheveux,

dis moi que c’est fini, que ce n’étais qu’un mauvais jeu.

NON ! Maintenant que je suis vraiment réveillée !

il faut que j’accepte la vérité !

Mon enfant n’est plus de ce monde,

mais ce monde ne voulait pas de lui.

La mort ne peut tuer ce qui ne meurt jamais :

L’amour d’un enfant pour sa mère et réciproquement.

Le 08.07.2003

Tu aurais eu 40 ans le 4 septembre

 

 

85467688

camille

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans Poèmes fragilité
commenter cet article

commentaires

crohn 26/02/2015 11:07

"Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis" avait écrit Hugo...Votre texte est vraiment bouleversant, mais vous l'aurez toujours avec vous dans votre cœur.

camille 27/02/2015 13:35

oui il sont tous les deux présent en moi et à mes côtés mais c'est inscrit dans mon cerveau je ne peux oublier, tous les jours une chose me rappelle l'un ou l'autre
bon courage à vous merci de la visite

LADY MARIANNE 30/05/2012 20:16


QUE CE DOIT ETRE TERRIBLE !

SE DEMANDER POURQUOI ??

POURQUOI MOI

BISOUS CAMILLE !

Camille 31/05/2012 00:45



oui et pa de réponse bisous mon amie



flipperine 30/05/2012 16:20


une vérité que l'on ne veut pas accepter et pourtant mais aujourd'hui il veille sur vous

Camille 31/05/2012 00:47



ils veillent tous les deux j'espère et ensemble



mansfield 30/05/2012 16:16


J'ai le coeur qui saigne à lire ce texte car je pense à mon fils, bien sûr, que je ne supporterais pas de perdre. Cette douleur-là, alors que la fête des mères approche ne se mesure pas, ne se
partage pas, trop intime, personnelle, errosive. Mais elle se raconte car cela permet d'évacuer un peu de ce qui déborde. Et celui ou celle qui écoute ou lit, prend une belle goulée d'amour dans
la figure. C'est mon cas. 

Camille 31/05/2012 00:49



c'est pour cela que j'écris  merci



Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact