Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 01:07

 

 

5739743874_4414a4c5b2.jpg

 

Tel un vautour redoutable, tu te jettes sur moi
J'étouffe, tu m'enserres comme une pauvre proie
Tu n'entends pas, que se sont mes os que tu broies !
Je te demande un peu de pitié accordes la moi.


Tel un glaive sans fin, chaque jour tu me transperces
Tu ne comprends donc pas l’épreuve que je traverse ?
Hélas, en peu de temps sans effort tu me renverses
Toi tu as tout ton temps, moi le mien me presse !


Telle une ombre, tu m'empêches de vivre comme avant
Tu es en moi, je te ressens tel un cauchemar vivant
J'ai réalisé ta présence, avec toi rien n'est évident !
Je te combats pourtant moments après moments.


, Souvent tu reviens me hanter comme j'étais avant
afin de démontrer que je ne t’ai pas inventé.
J'ai peur de toi, tu es là seulement pour me blesser
Devant les autres, à cause de toi, je me sens diminuée.


les nuits qui reviennent sans cesse, après chaque matin
Tu me barres la route, tu brises ma vie et celle des miens
Aujourd'hui je suis seule, face à toi, et à mon destin
Avec beaucoup d'humilité, je me lève et te tend la main

.
Cette dualité, que tu as inventée ne finira jamais ?

Tu es dans mon corps à qui la faute ? J'ai admis mon sort
Je voudrais être sereine, semblable à l'eau qui dort
Faut-il réellement que je te traîne jusqu'à la mort?

 

 

Camille  2003 copyright

Partager cet article

Repost 0
Published by Camille - dans Poèmes fragilité
commenter cet article

commentaires

flipperine 21/03/2013 14:23


ah cette maladie quand elle nous tient elle ne veut plus nous lâcher si seulement elle ne nous faisait pas souffrir on l'admettrait mieux

Camille 22/03/2013 15:59



tu as raison ce n'est pas comme un accident, ou ue rougeole, on comprendrai, mais là nous n'avons rien fait pour la mériter ( tu me dira la rougeole non plus mais cette maladie c'est
normal) je dis souvent que je ne suis pas malade, j'ai une maladie, mais hier soir, j'ai encore demandé à mon mari de me couper les jambes! comme tu l'écris, elle ne nous lâche as et nous savons
que c'est pour toujours, définitivement! sale bête va


bonne fin de journée



BLADY MARIANNE 21/03/2013 10:40


UN POEME TELLEMENT POIGNANT-


ON COMPREND TRES BIEN CE QUE TU RESSENTS !


C EST TRES EMOUVANT !

Camille 21/03/2013 13:15



et c'était au début j'arrivais à m'exprimer, mais depuis que je ne suis plus maman les mots restent dans ma tête!






Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact