Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 13:06
UN MARIAGE POUR TOUJOURS


 

Notre union est faite d' amour

Mon anneau mis au doigt

Ce symbole rien qu' à toi

Le mariage de ma vie

Tant t'aimer et dire : oui

Une journée pour mon cœur

Pleine de promesses et de douceurs,

un mariage rien qu' à nous et pour nous

Et des autres on s' en fou

Notre amour avant tout

Au diable les jaloux

Un mariage sans aucun détour

Qui promet de beaux vieux jours

Nos deux âmes sous le même toit

septembre 1999

Recopié en 2013

 

UN MARIAGE POUR TOUJOURS
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 12:42
A NOS CLOCHES

 

Douce mélodie, de si douce matines,
Viennent charmer l’éveil de notre ouïe,
Éclos en nos cœurs, la levée du soleil.
Résonnent en écho dans les campagnes,
Pour un temps mesuré par l’heure.
Marquent l’horloge du lointain village,
Sonnaient, sonnaient, toutes les églises,
Sonnaient, sonnaient du haut des clochers,
Faites entendre vos divers carillons.
La mort vous guette, mais vous vivrez,
Le coq aux matines vous accompagnera,
Vous formerez, encore la chorale des villages.
Soyez sans crainte, vous êtes-nous,
Soyez sans crainte, nous sommes vous,
L’angélus nous donnera toujours le frisson.
Quel est dont ce projet, vous supprimez ?
Ils veulent couper Dieu de nos cœurs ?
Un village, une ville sans cloches,
C’est la mort assurée d’un pays, le nôtre.
Le matin je les écoute, le soir je les écoute,
Alors, je sais ! L’ombre ne nous volera pas,
L’ombre ne cachera pas nos carillons.
Les cieux seront encore sous le charme,
Les cieux verront encore ces beaux clochers, 
Et soyez en sûr, les cloches sonneront,
Les cloches de nos églises sont éternelles.

GLR 
Le 18/02/2017

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 13:17
LA DANSE DE LEA

 

 

en écoutant son cœur marteler dans sa poitrine

Léa lisse sa jupe aux larges plis soyeux

ajuste son foulard , chausse ses ballerines

puis dans l’obscurité ferme un instant les yeux

 

dés les premiers accords, elle vibre et s'élance

vers les halos bleutés d'une scène d'un soir

sa crainte à disparue, seule compte la danse

comme le clame au ciel son poing chargé d'espoir

 

ce n'est plus une enfants, pas encore une femme

son corps fin et léger tournoie avec passion

dans son regard d’ébène étincelle son âme

jamais elle admettra ma moindre soumission

 

Léa glisse et ondule en rêvant de sa vie

son soleil est là bas au nord du Portugal

la vérité se trouve au bout de son envie

excepté son public, tout lui devient égal

A ma nièce chérie, danseuse

 

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 13:33

Le 2 février 1927

 
 
 

Ma chère maman,

J’ai beaucoup tardé à t’écrire car il a fait tellement froid que je ne pouvais plus me tenir debout. Pour écrire je ne puis me mettre dans la salle où se trouve tout le monde où brulotte un méchant petit feu, c’est un vacarme de tous les diables. Je suis forcée de me mettre dans ma chambre au second où il fait tellement glacial que j’ai l’onglée, mes doigts tremblent et ne peuvent tenir la plume.

Je ne me suis pas réchauffée de tout l’hiver je suis glacée jusqu’aux os, coupée en deux par le froid. J’ai été très enrhumée. Une de mes amies une pauvre professeur du Lycée Fénélon qui est venue s’échouer ici a été trouvée morte de froid dans son lit, c’est épouvantable. Rien ne peut donner l’idée des froids de Montdevergues. Et ça dure, 7 mois au grand complet : jamais tu ne peux te figurer ce que je souffre dans ces maisons. Aussi ce n’est pas sans surprise mélangée d’épouvante que j’ai appris que Paul me faisait mettre de 1ère classe. C’est curieux que vous disposez de moi comme il vous plaît sans me demander mon avis sans savoir ce qui se passe vous n’êtes jamais venus ici et vous savez mieux que moi ce qu’il me faut. Vous en dépensez de l’argent à tout à travers : qui est-ce qui sait tout ce que vous donnez ? […]

Tu es bien dure de me refuser un asile à Villeneuve. Je ne ferais pas de scandale comme tu le crois. Je serais trop heureuse de reprendre la vie ordinaire pour faire quoi que que ce soit. Je n’oserais plus bouger tellement j’ai souffert. Tu dis qu’il faudrait quelqu’un pour me servir ? Comment cela ? Je n’ai jamais eu de bonne de ma vie : c’est vous qui en avez toujours besoin ?

Quand tu ne me donnerais que la chambre de la mère Régnier et la cuisine, tu pourrais fermer le reste de la maison. Je ne ferais absolument rien de répréhensible, j’ai trop souffert pour jamais m’en remettre.

Tu ne vois pas qu’on nous divise exprès pour vous tirer toujours de l’argent.
J’ai reçu le chapeau, il va bien, le manteau, il fait bien l’affaire, les bas, ils sont admirables, et le reste de ce que tu m’as envoyé.
Je t’embrasse,

Camille,

Donne de tes nouvelles de suite et dis-moi si tu n’as pas souffert de la grippe. […]

 

Comment peut on laisser son enfant dans un endroit pareil!!

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 13:58
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 10:24

BONJOUR A VOUS TOUTES MES AMIES

 

 

VOICI UN ARTICLE QUI COMME TOUJOURS M'A CHAMBOULEE ET FAITE PLEURER

J AIMERAI AVOIR QUELQUES REPONSES DE VOTRE PART. JE PENSE COMMEMOI VOUS AVEZ LE SOUCIS DE LA VIE DES FEMMES SURTOUT DANS CERTAINS PAYS; jE SAIS QU EN FRANCE IL EXISTE AUSSI DES EXACTIONS TERRIBLES JE SUIS PASSEE PAR CELA JE SUIS BIEN PLACEE POUR EN PARLER, MAIS LA, A CHAQUE FOIS JE SUIS DEMONTEE

JE VOUS AIMES FEMMES DE TOUS PAYS

 

lapidation au liban 28.08.2010 001 

 

 lapidation au liban 28.08.2010 002

lapidation au liban 28.08.2010 003

 

 

Merci a vous

 

Camille

Repost 0
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 14:55
ECOUTE S IL TE PLAIT

 

 

 

Lorsque je te demande de m'écouter :

tu me donnes des conseils,

tu ne fais pas ce que je t'ai demandé.

Lorsque je te demande de m'écouter :

tu me dis pourquoi je ne devrais pas me sentir ainsi,

tu piétines mes sentiments !

Lorsque je te demande de m'écouter,

tu crois que tu dois faire quelque chose

pour solutionner mon problème,

tu me brimes, aussi étrange que cela puisse t'apparaître.

Écoute! tout ce que je te demande, c'est de m'écouter !

pas de parler, juste m'entendre. Les conseils, je n'en ai que faire,

je peux accomplir mes choses; je ne suis pas sans ressources

Peut-être suis-je découragée, hésitante, mais non impuissante.

Lorsque tu fais quelque chose à ma place

que je peux l'accomplir moi-même,

tu contribues à ma peur et ma faiblesse.

Mais, lorsque tu acceptes comme un simple fait

que je sente ce que je sens,aussi irrationnel que ce soit,

alors je peux cesser de vouloir te convaincre

et travailler à comprendre ce qui se passe en moi..

Peut-être ceci explique-t-il le pouvoir de la prière pour certaines personnes !

Dieu est muet et ne conseille pas, ou n'essaie pas d'arranger les choses.

Il t'écoute et te laisse y travailler toi-même.

Aussi, écoute et entends-moi, et, si tu désires parler,

Attends, je t’en prie, un moment ton tour:Et je t'écouterai...

A ma mère

2004

 

 

 

ECOUTE S IL TE PLAIT
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 14:56
L AMI
 

L’ami, d’abord,

c’est celui qui ne juge point.

C’est celui qui ouvre sa porte

au chemineau, à sa béquille,

à son bâton déposé dans un coin

et ne lui demande point de danser

pour juger sa danse.

Et si le chemineau raconte le printemps

sur la route du dehors, l’ami est celui

qui reçoit en lui le printemps.

Et s’il raconte l’horreur de la famine

dans le village d’où il vient,

souffre avec lui la famine.

Car l’ami dans l’homme,

c’est la part qui est pour toi

et qui ouvre pour toi une porte

qu’il n’ouvre peut-être jamais ailleurs.

 

Antoine de Saint-Exupéry

 

De chez Martine
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 09:01
A TOI MON MARI POUR NOUS 23 ANS DE MARIAGE

 

 

 

 

 

A mon meilleur ami, mon mari.

 

 

Je tiens à te dire, combien je me sens bien avec toi

.

J'aime l'homme en toi, et notre avenir

Que tu reconstruis chaque fois

 

Et tout ce qui te rend si spécial à mes yeux.

Chaque pas que nous faisons ensemble nous fait grandir.

Je sais que tu seras toujours à mes cotés.

Lorsque j'ai besoin que quelqu'un me comprenne,

M'encourage et me rassure, je sais que je peux compter sur toi

J'espère que tu sais que tu peux toujours compter sur moi.

Je tenais à te dire combien je suis comblée

De faire partie de ta vie.

Ton petit cœur

Bon anniversaire de mariage 23 ans

 

A TOI MON MARI POUR NOUS 23 ANS DE MARIAGE
Repost 0
Published by Camille
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 14:33
POUR UN SOIR DE FEVRIER

POUR UN SOIR DE FEVRIER

 

 

Souffleté par la bise, au vent de la misère,

Accablé de froidure, un soir de février,

Un putois au village en quête de grenier,

Il faut se préserver de la saison arrière !

 

A la saint Valentin, on redit son rosaire,

Pour protéger bien mieux son amour casanier,

C'est le temps de repos du brave jardinier

Il neige à volonté, son champ est en jachère.

 

Désert de nos jardins, silence des taillis !

Plus un seul chant d'oiseau ! Pas même un gazouillis,

Des dentelles de givre, ô ! temps de la détresse !

 

Ma Comté tombe alors dans un profond sommeil,

A l'horizon, pourtant, une vague promesse...

Au dessus des forêts, un nuage vermeil.

 

Guy RISTORI

Repost 0
Published by Camille
commenter cet article

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact