Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 05:23

 

 

 

Tendre la main est je l’avoue, un geste simple

Encore faut-il oser le faire, mais aussi recevoir

Le message qui retrace l’instant certes, humble

Dans ce cas précis, il n’est possible de décevoir.

Au-delà du geste, il y a ce langage tendre, muet

L’autre, devient riche à l’instant de ce partage

Cette richesse acquise, il en fera alors le guet

Afin de ne pas perdre, ce cadeau en héritage.

 

Cette main peut aussi essuyer, une petite larme

Née, d’une divergence d’opinion, qu’importe

Comment réagir, pleurer ou évoquer un drame

Parfois l’amour se transforme, devant une porte.

Qu’il est doux de croiser un regard, qui accepte

L’homme, tel qu’il est avec ses espoirs et trésors

Il est temps de laisser tomber, tous les préceptes

Que cette nuit d’automne, éloigne le dernier port

Cette bouche rendue mélancolique, par la vieEst invitée à apprendre à sourire, en ce temps

Où le lendemain hélas, n’est pas encore inscrit

La seconde passe, il suffit de vivre cet instant.

Inconnu

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 03:34

baignoire-double.jpgBaignoire de couple difficile de faire des bisous

au-srilanka-culture-en-terrasse.jpgculture suspendue ssrilankaescalier-fonctionnel.jpgSuper escaliersans-frisco.jpg

Rue de San Frisco!!!

vitrine-d-une-biblio.jpgVitrine d'une bibliothéque

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 05:20
 

celles qui ont tout bon ont droit à des félicitations..... comment, qu'entens-je ? UN CADEAU!!! Non cela c'est pour la semaine prochaine le concours des chansons!

 

1...Je suis un mot composé de 3 voyelles. Je coule du robinet et on me boit quand on a soif. Que suis-je ?

L’eau.

Oui !

2...Vrai ou faux ? On ne trouve jamais de romans policiers dans une bibliothèque.

Faux.

Oui !

3...Épelle le verbe « ont » ou «on» dans la phrase » : « mes copains « ont » ou «on» tout mangé ».

O-N-T.

Oui !

4...Que signifie l’abréviation COI ?

Cherchez pas il n'y en a pas

Non !

5...Met au pluriel la phrase : Mon cousin à pêché du corail

Mes cousins ont pêché des coraux.

Oui !

6...Comment conjugue-t-on le verbe « résoudre » à la 1re personne du pluriel à l’imparfait ?

Nous résolvions.

Oui !

7...Lequel de ces verbes s’écrit avec 2 P : apercevoir, appâter ou apaiser ?

Appâter.

Oui !

8...Combien y a-t-il de faces sur un dé à jouer ?

6

Non !

9...Comment appelle-t-on l’instrument triangulaire qui sert à dessiner les angles droits ?

L’équerre.

Oui !

10...Vrai ou faux ? Un crayon mesure 16 dm.

cm oui mais pas dm

Non !

11...Combien y a-t-il de décamètres dans 5 Km ?

500.

Oui !

12...Complète cette suite : 37, 48, 59….

70 (on ajoute 11)

 

13...Vrai ou faux ? Le quotient de 34579 : 53 est compris entre 500 et 800.

652,43

oui ! 

14...La France est t - elles un pays, une ville ou un continent ?

Un pays.

Oui !

15...Vrai ou faux ? Les mammouths existent toujours.

Ben...vous m'enmenez avec vous pour les voir! des vrais! pas des bisons

Non !


bisous-fee-rose - Copie - Copie - Copie
Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 06:09

REPONSE DANS 4 JOURS SOIT LE 31 GARDEZ BIEN VOS REPONSES

 

 

1...Je suis un mot composé de 3 voyelles. Je coule du robinet et on me boit quand on a soif. Que suis-je ?

2...Vrai ou faux ? On ne trouve jamais de romans policiers dans une bibliothèque.

3...Épelle le verbe « ont » ou «on» dans la phrase » : « mes copains « ont » ou «on» tout mangé ».

4...Que signifie l’abréviation COI ?

5...Met au pluriel la phrase : Mon cousin à pêché du corail

6...Comment conjugue-t-on le verbe « résoudre » à la 1re personne du pluriel à l’imparfait ?

7...Lequel de ces verbes s’écrit avec 2 P : apercevoir, appâter ou apaiser ?

8...Combien y a-t-il de faces sur un dé à jouer ?

9...Comment appelle-t-on l’instrument triangulaire qui sert à dessiner les angles droits ?

10...Vrai ou faux ? Un crayon mesure 16 dm.

11...Combien y a-t-il de décamètres dans 5 Km ?

12...Complète cette suite : 37, 48, 59….

13...Vrai ou faux ? Le quotient de 34579 : 53 est compris entre 500 et 800.

14...La France est t - elles un pays, une ville ou un continent ?

15...Vrai ou faux ? Les mammouths existent toujours.

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 16:00

 

En lisant cela, je me dis que quand cet ivrogne est venu s'encastrer dans ma 2 cv mes fils n'auraient plus eu de maman. Cela fait 18 ans que je marche avec une poussette devant moi dans la maison et la fibro est arrivée en plus du reste. Alors oui, j'ai voulu partager.

Je vous aime mes amies si  vous ne pouvez pas remplacer ce qui est définitivement cassé, vous m'apporter plus que le nécessaire: l' Amitié

 

 

voiture

 

 

ACCIDENT ( qui aurait pu être évité ) => regardez bien l'image et lisez bien le texte

 
Cela va te prendre quelques minutes de ton temps si précieux . . . 

Alors je ne vais pas t'écrire 1 millions de mots pour te convaincre mais simplement te dire :

 
- ' Lis bien cette histoire , Tu sauras pourquoi plus bas . . . . . '

Dans un magasin je me suis retrouvée dans l'allée des jouets.

Du coin de l'oeil, j'ai remarqué un petit garçon d'environ 5 ans, qui tenait une jolie poupée contre lui.

Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui.

Je me demandais à qui était destinée la poupée.

Puis, le petit garçon se retourna vers la dame près de lui :

- ' Ma tante, es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ? '

La dame lui répondit avec un peu d'impatience :

' Tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter '.

Puis sa tante lui demanda de rester là et de l'attendre quelques minutes, puis elle partit rapidement. 

Le petit garçon tenait toujours la poupée dans ses mains.

Finalement, je me suis dirigée vers lui et lui ai demandé à qui il voulait donner la poupée.

- ' C'est la poupée que ma petite soeur désirait plus que tout pour Noël, elle était sûre que le Père Noël la lui

apporterait '.

Je lui dis alors qu'il allait peut-être lui apporter, il me répondit tristement:

- ' Non, le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite soeur se trouve maintenant...

Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte '.

Il avait les yeux tellement tristes en disant cela.


- ' Elle est partie rejoindre Jésus... Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi, alors j'ai

pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite soeur'.

Mon coeur s'est presque arrêté de battre.

Le petit garçon a levé les yeux vers moi

et m'a dit:

- ' J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite. 

Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin '.

Puis il m'a montré une photo de lui, prise dans le magasin, sur laquelle il tenait la poupée en me disant:

- 'Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle, comme ça, elle ne m'oubliera pas .

J'aime ma maman et j'aimerais qu'elle ne me quitte pas, mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite soeur'.

Puis il baissa la tête et resta silencieux.

Je fouillais dans mon sac à mains, en sortis une liasse de billets et je demandais au petit garçon :

- ' Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs ?

- ' OK ' , dit-il, ' Il faut que j'en ai assez '.

Je glissais mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter. 

Il y en avait amplement pour la poupée et même plus.

Doucement, le petit garçon murmura :

- ' Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous '.

Puis il me regarda et dit:

- 'J'avais demandé à Jésus de s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma

maman puisse l'apporter à ma petite soeur.

Il a entendu ma prière.


Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman, mais je n'osais pas lui

demander.

Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche.

Vous savez, ma maman aime tellement les roses blanches...'

Quelques minutes plus tard, sa tante revint, et je m'éloignais en poussant mon panier.

Je terminais mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais

commencé.

Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon.

Puis, je me suis rappelée un article paru dans le journal quelques jours auparavant qui parlait d'un

conducteur en état d' ivresse qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvait une jeune femme et sa

fille.

La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée.

La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur.

Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon ?

Deux jours plus tard, je lus dans le journal que la jeune femme était morte.

Je ne pus m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et de me rendre au salon mortuaire où

était exposée la jeune dame.

Elle était là, tenant une jolie rose blanche dans sa main, avec la poupée et la photo du petit garçon dans le

magasin.

J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours.

L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa soeur était tellement grand,

tellement incroyable et en une fraction de seconde, un conducteur ivre lui a tout enlevé...

 

voiture.jpg

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 06:00

 

   Non je ne me suis pas trompée de jour mais le 9 vous aurez plus de temps

pour lire car le 8 c'est le branle bas de combat dansles blogs

Spécial Journée de la femme

 

« Nous femmes, nous voulons être ce que nous sommes,

et ne point être ce qu'on nous fait. »
Si cette pensée de la féministe Maria Deraismes date de 1869,

elle donne le ton de notre journée de la femme 2012.
Car on aura beau répéter chaque année

que la condition de la femme n'évolue pas aussi vite qu'il le faudrait,

les gestes seront toujours plus efficaces que les mots.

Et cela certaines l'ont bien compris.

Alors cette année:

  faites la part belle à l'audace   et à la différence 

Et un homme a dit (mon mari):

Il faudrait faire tous les jours les journées de la femme et un jour

dans l'année la journée des hommes,

Alors dit d'un homme de 80 ans qui a toujours été du côté des femmes,

cela nous montre qu'il ne sont pas tous matchos!!

Merci mon amour mon je le sais que tu respectes les femmes,

mais les autres pas.

Alors je m'en veux pas si je t'ai cité 

 

Par contre dites moi: quelle est la journée idéale pour vous ?

Moi c'est un super croissant qu'il est allé acheter

pendant que je dormais.des fleurs du jardins dans un vase si=ur la table à côté de la méridienne. Et il n'y nul besoin de mots juste "merci" cela va de sois! pas de resto ou autre sortie, juste nous deux et Typhy qui aura un petit morceau de gâteau car elle aussi c'est une fille adorable. bon et vous mes amies ??? Lâchez vous, racontez!

 

 

 

 

Voici des idées données par diffférences personnalités féminines

 

 

1) Déjeuner en terrasse avec mes copines à qui leur patron aurait gracieusement offert leur journée (hey journée de la femme oblige !). Puis shopping toutes ensemble avec des soldes exceptionnels. Petit thé chez ma mère, une femme aussi exceptionnelle. Et le soir, dîner en amoureux avec un bon repas cuisiné par mon chéri. Bref, la journée de la femme idéale, ce serait une journée de plaisir, sans contrainte, où tout n'est que douceur."

 

 

2)"Ma journée de la femme idéale : Être sereinement moi, une femme, une mère, une prof...
Du temps pour être moi (et pourquoi pas avec mes amies ?) : me faire chouchouter par une esthéticienne, mon coiffeur ou juste un bon bain...
Du temps pour être sa femme : douce, sexy et féminine...
Du temps pour mon enfant : jouer, rire, le câliner...
Du temps pour mes élèves parce que je fais le plus beau métier du monde..."

3) "Je voudrais une seule chose : être écoutée par l'homme de ma vie !!!
Je sais : mars-vénus, blablabla... Mais pour une fois, je rêve qu'il me fasse cette surprise. Sinon de manière plus concrète : être respectée, ce qui à notre époque est de moins en moins réel, même en France. Merci de penser à nous et à nos filles et petites-filles à venir."


 "La paix au Proche Orient se fera grâce aux femmes"

Dynamique, bavarde, pragmatique, sans langue de bois : Valérie Hoffenberg est une fonceuse. Et de la détermination, il lui en faudra pour mener à bien sa mission.

Car cette mère de famille a été nommée par le Président de la République "représentante spéciale de la France pour la dimension économique, culturelle, commerciale, éducative et environnementale du processus de paix au
 Proche Orient". 

Pas évident quand on n'est ni diplomate de formation, ni un homme. Mais son atout à elle, justement, c'est le concret, le pragmatisme, l'action plus que l'idéologie. Un crédo inscrit fièrement sur son
 blog et qui résume tout : "Les grands problèmes se règlent d'abord au quotidien".

Valérie Hoffenberg a donc décidé de faire avancer la paix en travaillant avec les populations et en construisant un quotidien cohérent. Elle a déjà à son actif un parc industriel à Bethléem -créée pour soutenir la création d’entreprises palestiniennes, lutter contre le chômage et favoriser le travail des femmes-, une proposition de Plan de Paix des jeunes -rédigés conjointement par des Israéliens et Palestinien de 15 à 18 ans. 

Mais aujourd'hui, c'est des femmes qu'elle souhaite nous parler, car se sont elles qui joueront un rôle fondamental dans les années à venir. Un pari ambitieux, mais qui en vaut la peine.



Parité : Le masculin l'emporte, une règle de grammaire sexiste ?

C’est le dernier cheval de bataille des féministes. Ce 8 mars à 18h a lieu un rassemblement pour dénoncer la règle de grammaire qui veut que dans la langue française, le masculin l’emporte sur le féminin.



Voilà ce qui s’appelle défendre la parité au pied de la lettre ! Après la

disparition du « Mademoiselle » des formulaires administratifs, des

militantes se réunissent place Colette, devant la Comédie française, pour

dénoncer la règle que l’on a tous apprise sur les bancs de l’école.

Elles

demandent l’application de la règle de proximité : ainsi, au lieu du

traditionnel « que les hommes et les femmes soient beaux », on aurait

« que les hommes et les femmes soient belles ». Maître Capello doit se

retourner dans sa tombe !

J’entends d’ici les réactions : les féministes n’ont-elles rien de mieux à

faire ? Franchement, n’y a-t-il pas d’autres combats à mener pour

l’égalité

hommes-femmes ? Quant aux linguistes de la première heure et

autrespuristes, ils risquent d’en avaler leur Bescherelle.

Certes, ce dossier peut sembler anecdotique quand on parle parité. Sauf

que voilà : ce genre

d’automatisme du langage révèle à quel point la domination de l’homme

est ancrée dans l’inconscient collectif. S’est-on déjà interrogé sur l’origine

et le bien fondé de cette règle ? Nous la devons à ce cher Père Dominique Bouhours. Ce

grammairien du XVIIe siècle très inspiré a décrété que le genre masculin étant le plus

noble, il devait prédominer toutes les fois que le masculin et le féminin se trouvent

ensemble. Si l’abrogation de cette loi ne va pas remédier illico presto aux inégalités

salariales et briser le plafond de verre, n’empêche. Il faut bien commencer quelque part. Et

traiter les maux des femmes par les mots, c’est un bon début, non ?

Alors pour toutes celles et ceux qui pensent que la défense des droits des

femmes passe aussi par une remise à plat de nos représentations et

de nos acquis, rejoignez le mouvement lancé par « L’égalité, c’est pas

sorcier! », « Femmes Solidaires » et la « Ligue de l’enseignement ».

Seront notamment de la partie les écrivaines Isabelle Alonso et Marie

Desplechin. Et si vous hésitez encore, lisez donc cette histoire,

véritable cas d'école, un modèle du genre…

Il était une fois, une jeune femme qui hésitait sur son avenir. Serait-

elle lieutenant de police ou docteur ? Son frère, lui, la voyait plutôt

dans un métier au féminin. Masseuse ou coiffeuse par

exemple.Boulangèrecouturière ou infirmière à la rigueur. Elle se

souvint alors du débat sur la parité entre Nicolas, Virginie, Elodie, Julie,

Sophie,Caroline, Emilie et Nathalie. Chacun avait défendu

son point de vueavec vigueur. Les uns et les autres avaient de bons

arguments. Ces garçons et ces filles sont vraiment très intelligents,

pensa-t-elle au sujet de ses amies.

Prise de migraine face à cette question d’orientation, elle sortit

acheter de l’aspirine. "Bonjour

Madame" dit'elle au pharmacien"Mademoiselle",

 corrigea la vieille dame. En sortant, elle aperçut des brunes des

blondes et des rousses assises sur un banc, plongées dans la lecture

de Claudine à l’école

. Tout compte fait, elle vivra de sa plume comme Colette, son auteure

préférée, décida-t-elle. Ses amours passionnées pour la littérature lui

ouvraient des perspectives, celles des pures délices de la rêverie !

Rachida Dati :

Elle se présentera aux législatives au nom de la parité femmes hommes.

Attention ce que je vous écris n'est pas politique, j'ai juste voulu vous montrer quelques femmes féminines et pas féministes, car on peut être femmes et faire des choses aussi bien que les hommes et mêmes mieux grâce à notre sens inné que les hommes n'ont pas, mais ils ont autre chose, nous sommes complémentaires, il faut bien garder cela dans un coin de notre cerveau,de femmes et d hommes!

 

UN Peu de moi

 

 

J'ai fait un métier d'homme, j'avais 32 ans, ce fut dur et les  travaux d'hercule à côté c'est du pipi de chat!

Mais si j'ai du ramer beaucoup plus que les hommes, j'ai pu montrer que j'étais aussi capable qu'eux de faire ce que j'aimais, et dans la brousse je me suis retrouvée seule femme blanche "une mam toubab" ils n'en avaient jamais vu, j'ai été acceptée après 3 jours par le chef du village quand il a vu que j'en faisait autant que les autres, et il m'a respectée. Quand il est allé à la ville mettre une croix pour sa signature je me suis dit ( très modestement) que j'y étais pour quelque chose,car après il m'a serré la main à moi pas aux 2 hommes qui m'accompagnaient. Si je vous raconte cela, un petit bout de ma vie,qui m'a marquée pour toujours, c'est que pour moi il n'y a pas de différence, nous sommes tous des êtres humains complémentaires, comme un serrurier est complémentaire au menuisier qui a fait la porte!

Je ferme la parenthèses et vous dis bonne journée mes aminautes

P1020053.jpgCAMILLE

 

  •  

  •  

     



 

 

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 05:00

 

 

4545854328_8f1e5706e2.jpg

 

 


Vous ne regarderez plus jamais une tasse de café de la même façon.

Une jeune femme va chez sa mère et lui dit que sa vie est tellement difficile qu'elle ne sait pas si elle peut continuer. Elle veut abandonner, elle est fatiguée de se battre tout le temps. Il semble qu'aussitôt qu'un problème est réglé, un autre apparaît.

Sa mère l'amena dans la cuisine. Elle remplit trois chaudrons d'eau et les place chacun sur la cuisinière à feu élevé. Bientôt, l'eau commence à bouillir.

Dans le premier chaudron, elle place des carottes, dans le deuxième, elle met des oeufs et dans le troisième, elle met des grains de café moulus. Elle les laisse bouillir sur le feu sans dire un mot. Après 20 minutes, elle retourne à la cuisinière. Elle sort les carottes et les place dans un bol. Elle sort les oeufs et les place dans un bol. Puis, elle verse le café dans une carafe.

Se tournant vers sa fille, elle dit : "Dis-moi, que vois-tu?"

"Des carottes, des oeufs et du café", répondit sa fille.

La femme l'amena plus près et lui demanda de toucher les carottes. La fille leur toucha et nota qu'elles étaient toutes molles et souples. La mère lui demanda alors de prendre un oeuf et de le briser. La fille enleva la coquille d'un oeuf et observa qu'il était cuit dur. Finalement, la mère lui demande de goûter au café. La fille sourit comme elle goûtait son arôme riche.

La fille demanda alors, "Qu'est-ce que ça veut dire maman?" 
Sa mère lui expliqua que chaque objet avait fait face à la même eau bouillante, mais que chacun avait réagit différemment.

La carotte y est entrée forte, dure et solide. Mais après être passée dans l'eau bouillante, elle a ramolli et est devenue faible.

L'oeuf était fragile avec l'intérieur fluide. Mais après être passé dans l'eau bouillante, son intérieur est devenu dur.

Quant aux grains de café, eux, ont réagi de façon unique. Après avoir été dans l'eau bouillante, ils ont changé l'eau.

"Lequel es-tu?", demanda la mère à sa fille. "Lorsque l'adversité frappe à ta porte, comment réponds-tu? Es-tu une carotte, un oeuf ou un grain de café?"

Penses-y?

Suis-je la carotte qui semble forte, mais qui dans la douleur et l'adversité devient molle et perd sa force?

Suis-je un oeuf qui commence avec un coeur malléable, mais change avec les problèmes? Ai-je un esprit fluide qui devient dur et inflexible dans la douleur? 
Est-ce que ma coquille ne change pas, mais mon intérieur devient encore plus dur?

Ou suis-je comme un grain de café? Le grain change l'eau, il change la source de sa douleur. Lorsque l'eau devient chaude, il relâche sa fragrance et sa saveur. Si tu es comme un grain de café, tu deviens meilleure et change la situation autour de toi lorsque les choses en sont à leur pire.

Comment faites-vous face à l'adversité? Comme une carotte, un oeuf ou un grain de café?

MOOI2003Camille

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 09:11
 

Fémitude : 20 conseils pour rencontrer l'amour apres les festivités

L'amour se rencontre à tout âge


 

Vous n'imaginez pas tomber ou retomber amoureuse à votre âge ? C'est pourtant ce qui est arrivé à Camille, l'une de nos lectrices. Elle raconte son histoire et vous donne ses conseils complétés par ceux de Françoise Sand1, conseillère conjugale et Christel Petitcollin2, formatrice en communication et développement personnel.


 

Quatorze ans de bonheur !

Camille, 60 ans, se souvient : « Pendant des années, je n'ai vécu que pour mon travail, mes engagements et surtout mes enfants. J'ai connu Alain à 46 ans. Lui en avait 60 et était déjà retraité mais nous nous trouvions de nombreux points communs. Quatre mois après notre rencontre, nous sommes partis 10 jours en Tunisie sur son initiative. Notre complicité était si grande que les autres français du voyage pensaient que nous étions en couple. André leur a d'ailleurs dit que nous fêtions nos 25 ans de mariage ! À notre retour, nous ne nous sommes plus quittés et un mois plus tard, nous nous sommes mariés et avons décidé d'habiter ensemble. Après avoir vécu chacun toute notre vie d'adulte seuls, il a fallu passer par une période de "rodage". Cependant, nous savions que notre histoire valait le coup. Huit ans plus tard, j'ai malheureusement développé une fibromyalgie qui m'a contrainte à me déplacer en fauteuil et cesser de travailler. Ont suivi des moments difficiles dont le décès de mon fils cadet. Alain m'a beaucoup soutenue. Aujourd'hui encore, il est aux petits soins pour moi et tous les soirs, nous nous endormons main dans la main après nous être fait la lecture. »


 

Continuez d'y croire

« L'histoire de Camille est un beau message d'espoir. La possibilité de tomber ou retomber amoureux existe toute notre vie. Comme elle, plusieurs de mes patients ont d'ailleurs refait leur vie sur le tard. »


 

Faites le tri

Pour être bien dans votre tête et en accord avec vous-même, Camille conseille de "faire le tri" : « Conservez les vrais amis, les loisirs qui vous plaisent réellement, les objets auxquels vous tenez... et laissez tomber le reste ! »


 

Intéressez-vous aux autres

« L'être humain est facilement disponible, surtout s'il est en manque de tendresse, remarque Françoise Sand. L'amour est possible à tout âge à condition d'avoir une certaine ouverture d'esprit et une vie sociale suffisamment riche. »


 

Souriez, vous serez appréciée

« Inscrivez-vous dans une salle de sport, aidez les associations, fréquentez les expositions... Et surtout, souriez !, insiste Camille. Au début, il faudra peut-être un peu vous forcer mais les retours positifs vous aideront vite à conserver cette sympathique habitude. »


 

Ne négligez pas vos comparses

Camille dit s'être autant intéressée aux femmes qu'aux hommes : « Elles doivent aussi vous trouver agréable. N'oubliez pas que c'est souvent une amie qui vous présente l'homme de votre vie ! »


 

Restez ouverte aux rencontres

« Même s'il ne s'agit pas d'un véritable coup de foudre, certains retraités choisissent de s'installer ensemble par pure amitié ou solidarité, remarque Christel Petitcollin. Tout dépend de votre sexualité mais c'est souvent plus plaisant que passer ses journées toute seule. »


 

Soyez à votre avantage

« Une femme a plus de possibilités qu'un homme pour se transformer physiquement, remarque Camille. Adoptez une nouvelle coiffure, choisissez aussi souvent que possible des tenues qui vous mettent valeur, maquillez-vous avec soin... »


 

Envoûtez ses narines

Camille ne choisit pas son parfum au hasard : « Fleuri, pas trop sucré ou trop fort car les hommes n'aiment pas cela. Si votre budget est réduit, optez pour une eau de toilette : muguet, jasmin ou agrumes... »


 

Intéressez-vous à lui

« Ne le questionnez pas trop sur sa vie privée mais faites-le parler de ses loisirs, de ses centres d'intérêts... Écoutez et surtout retenez bien pour qu'au rendez-vous suivant, vous puissiez lui demander des nouvelles, conseille Camille. »


 

Valorisez-le

« Les hommes ont besoin de se sentir utiles. Montrez-lui qu'il compte pour vous ! », conseille Françoise Sand.


 

Faites-vous aider si besoin

« Après 50 ans, nous sommes normalement épanouies et sûres de nous, note Camille. Si vous vous sentez mal dans votre peau ou incapable de séduire, peut-être pouvez-vous commencer par consulter un thérapeute qui vous aidera à reprendre confiance en vous. »


 

Mettez vos habitudes au point

« Discutez avant l'emménagement de vos habitudes respectives : soirées foot entre copains pour lui et dîners au restaurant entre amies pour vous ? Pourquoi ne pas tout faire le même jour ou réduire leur fréquence... Cela peut sembler des détails mais ils peuvent casser un couple avant qu'il ait commencé. »


 

Hiérarchisez vos valeurs

« Les concessions sont inévitables, commente Christel Petitcollin. Lorsqu'un comportement vous agace, demandez-vous si c'est si important par rapport au plaisir d'être ensemble. »


 

N'espérez pas le faire changer

« C'est déjà presque illusoire à 20 ans, donc passé 50, n'y comptez pas ! », s'amuse Christel Petitcollin.


 

Cultivez vos intérêts communs

« Se trouver des goûts et des points communs permet un premier rapprochement. Ils ne doivent cependant pas empêcher l'évolution personnelle. Si vous avez des passions, foncez ! C'est un moyen de rester ouverts sur l'extérieur et de créer des sujets de discussion. »


 

Communiquez

« Le secret de la réussite d'une vie à deux, c'est parler si une petite chose vous contrarie et savoir faire des concessions. Si vraiment vous vous aimez, les adaptations se feront naturellement. », note Camille.


 

Prenez le temps de vous faire l'un à l'autre

« On n'est pas fait l'un pour l'autre, on se fait l'un à l'autre. Une période de rodage, une bonne communication et une grande confiance en l'avenir avec l'autre sont effectivement nécessaires pour donner toutes ses chances au couple. »


 

Ménagez votre famille

Christel Petitcollin conseille : « Commencez par parler de votre nouvel ami puis présentez-le de façon neutre, par exemple dans un café ou le temps de le croiser lorsqu'il s'en va. Plus tard, vous pourrez l'inviter à déjeuner ou pour l'après-midi. Évitez surtout de programmer la première rencontre lors d'une fête familiale comme Noël ! »Ok mais cela doit être pareil pour l'autre bord!! on en parles pas


 

Mais restez ferme !

« N'attendez cependant pas de votre famille qu'elle valide votre choix. Vous devez l'imposer, dire que vous l'aimez et que sa présence est importante pour vous. S'il ne plaît pas, tant pis !, insiste Christel Petitcollin. Tout à fait mais et pour lui comment lui faire comprendre que sa famille as de l'importance surtout à cet âge!j'ai ramé dur pour arriver à avoir la confiance des enfants d' Alain, j'ai souvent pleuré car je pensais bien faire, et on m'ignorait complètement bien qu'il n'y avait pas de compétition avec leur mère, elle était sortie de leur vie et maintenant elle est morte. Bref il faut que tout soit OK pour le démarrage car si on rate un virage, tout est foutu et alors là la confiance en soi pffiit!!!!fichue on finie vieille fille ou belle mère aigrie si on as des enfants.


 

Propos de Camille recueillit par Audrey Plessis


 camille%20chapeaulogocopyrightdépot2014

 

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 03:41

 

 

en vieille dame indigne , je danse!!

 FEMMES-129.gif

 

 

Ben oui je n'en reviens pas

4 ans c'est un bail déjà

j'ai lancé ce blog pour m'exprimer

Et voilà déjà 4 années de passées

      TOCTOC

C'est à vous les topines que je dois

D'en être arrivée jusque là

Vous m'épaulez par vos gentillesses

Et croyez moi jamais je ne le déteste

 67987210.gif

Dans mes moments de faiblesses

Toujours une qui me redresse

Çà me fait du bien d'être un peu secouée

J'en ai souvent besoin pour me redresser

 cle-de-l-amitie.jpg

Bon c'est pas de tout çà, c'est la fête !

4 Ans quand même cela se fête

Alors mes Amies un grand et amical merci

Pour votre présence et vos écrits

 5885260523_2a7df9f3d7.jpg

Je n'oublie pas que c'est grâce à vous

que tous les jours je me secoue,

Avec bonheur je lis votre prose et vos com's

Je vous fais un poutou enfin... j'ose !

 bisous.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 01:14

 

8050957156_3b60c082b9.jpg

 

           
Le fardeau de mes ans et de mes infirmités
me pèse lourdement, et je sais ma fin prochaine.

C'est pourquoi moi, Brutus Thibault,
(communément appelé La Brute par mon père, 
amis et connaissances),
dépose en secret dans l'âme de mon grand ami,
mon maître , mon testament.

J'ai peu de biens matériels à léguer.
Les chiens sont plus sages que les hommes.
Ils n'attachent pas grand prix aux choses de la terre.
Je n'ai aucun bien précieux à transmettre, si ce 
n'est mon affection et ma fidélité.

Je les lègue à tous ceux qui m'ont aimé; 
qui je le sais, me regretteront le plus, 
à Michel, Nancy et Yann qui ont été si bons pour moi.

Peut-être ai-je tort de m'enorgueillir,
mais j'ai toujours été un chien extrêmement affectueux.
Je demande à Michel de toujours se souvenir de moi,
mais de ne pas me pleurer trop longtemps.

Au cours de mon existence, j'ai essayé de le réconforter 
dans la peine et de lui apporter un surcroît de joie 
dans le bonheur.

Il m'est pénible de penser que, même dans la mort,
je pourrais lui causer du chagrin.
Je le prie de ne pas oublier qu'à sa tendresse et 
à sa sollicitude je dois d'avoir été le plus heureux 
des chiens.

Mais maintenant me voici devenu pratiquement aveugle, 
sourd et j'ai de très gros problèmes de dentition 
m'empêchant de manger; ainsi ma fierté a fait place 
à une humiliation qui me déroute.

Je sens que la vie me reproche d'avoir trop prolongé la fête.
Je dois faire mes adieux avant de devenir un poids insupportable
pour moi et pour celui qui m'a donné son affection.
Il me sera douloureux de le quitter, mais pas de mourir.
Contrairement aux hommes les chiens ne redoutent pas la mort.
Que se passe-t-il après? Nul ne le sait.

En tout cas, je suis au moins sûr de trouver la paix
et un long repos pour mon vieux coeur las, ma vieille tête,
mes vieux membres ainsi qu'un sommeil éternel
dans cette terre que j'ai tant aimée.
Il est un dernier vœu que je formule en toute sincérité.
J'ai entendu mon maître, dire:
"Quand Brutus mourra, je n'aurai jamais plus de chien.
Je l'aime tellement que je ne pourrai plus en aimer un autre."
 

Maintenant pour l'amour de moi, je lui demande de revenir 
sur sa décision. Ce serait un bien piètre tribut à ma mémoire
que de ne jamais plus avoir de chien.
Je voudrais tant garder le sentiment que,
maintenant que j'ai fait partie de la famille,
il lui est désormais impossible de vivre sans la compagnie
du meilleur ami de l'homme!
Je n'ai jamais été exclusif ni jaloux.
J'ai toujours soutenu que la plupart de mes congénères sont bons (même mon co-locataire, un chat... Miow-Miow,
à qui j'ai quelques fois autorisé à partager mon lit avec moi.
 

 

J'ai toléré son amitié dans un esprit de générosité et,
dans mes rares moments de sentimentalité,
je lui ai même rendu un peu la pareille).
Aussi je conseille à mon maître de choisir
un autre chien à son goût pour me succéder.
Il pourra difficilement être aussi bien élevé, aussi poli, 
aussi distingué et aussi beau que je fus dans ma jeunesse.
Mais, je suis sûr qu'il fera de son mieux
et aussi que ses défauts inévitables contribueront,
par contraste, à perpétuer mon souvenir.
Je lui lègue mon collier, ma laisse, mon lit, mon ensemble 
de Noël. Un dernier mot à Michel, Nancy, et Yann, 
Chaque fois que vous penserez à moi :
dites-vous avec regret, mais aussi avec bonheur,
en vous rappelant ma longue vie à vos côtés :
"Brutus était un être qui nous aimait et que nous aimions.
"Si profond que soit mon sommeil, je vous entendrai,
et tout le pouvoir de la mort n'empêchera pas mon âme de chien
d'agiter la queue avec reconnaissance.

Brutus Thibault

Votre chien fidèle qui veillera toujours sur vous.

tiré d'un texte Sélection de Reader's Digest 1976.
Adaptation Miti

Camillou

Repost 0
Published by Camille - dans non classes
commenter cet article

Présentation

  • : BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • BIENVENUE-CHEZ-CAMILLE
  • : Je souhaite avant tout en faire un endroit convivial, ou vous aurez envie de revenir.Avant d'être invalide moteur à 80% je faisais plein de choses j'aimerai les partager avec vous. Je souhaiterai que vous y preniez la parole, que vous vous sentiez chez vous. Je souhaite de la gaité,de la culture,de la drôlerie, et un partage de ce que vous aimez. Je suis ouverte à tout et à tous.
  • Contact